Uncategorized

Agroforet et permaculture dans le lieu experimental Mollesnejta

L´agroforet Mollesnejta est un lieu d’experimentation situe dans la vallee de Cochabamba et plus precisement a Combuyo, petit village a flanc de la cordierre Tunari (environ 2800m d’altitude). Ce lieu de 16 hectares est confronte a un climat semi aride dont la temperature moyenne est de 18 degres avec des precipitations allant de 250 a 600mm par an. Avant l’implantation de ce lieu experimental en 1999, le sol etait pauvre, sec et rocheux ce qui n’etait pas propice au developpement de la flore.

Aujourd’hui, le lieu regorge de verdure et melange especes natives et exotiques. Chaque annee, de nombreux visiteurs (etudiants, locaux, volontaires) participent a la revegetalisation de la parcelle.

Les objectifs de ce lieu sont:

– la revegetalisation du sol..

– l’utilisation de la permaculture (reproduire les ecosystemes naturels) afin d’ameliorer les sols et qu’ils puissent s’adapter aux changements climatiques (changement de la temporalite des precipitations, temperatures de plus en plus extremes, changement des saisons).

– la reutilisation des elements naturels presents (reutilisation du bois mort, des mauvaises herbes), la recuperation de l’eau de pluie et la mise en place de systemes interactifs avec la presence d’animaux (des chats pour chasser les cochons d’inde sauvages, des poissons dans les zones de recuperation d’eau pour empecher les maladies amenees par les moustiques, ainsi que des chiens, des anes, des oies, des lamas et des abeilles).

– L’application des techniques de culture utilisees par les populations indigenes depuis des milliers d”annees (terra preta).

– La non utilisation d’engrais chimiques et de pesticides.

L’application de la permaculture ici se presente comme la recherche des meilleures combinaisons possibles entre les jeunes arbres fruitiers (principalement) et les especes endemiques qui permettent de creer des systemes resilients aux conditions meteorologiques.

Durant notre sejour en tant que volontaire, nous avons eu l’occasion de mettre en application certaines de ces techniques. En effet, les taches saisonnieres etaient la creation de la Terra Preta pour laquelle il a fallu ramasser le bois mort, le transfomer en charbon a l’aide du four a charbon qui permet de garder une temperature ambiante elevee et d’eviter les risques d’incendies, puis le melanger avec de l’urine et du fumier.

Ce charbon permetra d’optimiser la qualite de la terre, de l’humus et donc d’ameliorer les conditions de vie des especes naturelles. Cette etape s’accompagne de la creation d’un espace vital circulaire qui s’agrandit au fur et a mesure que la plante pousse qui sera constitue de petites branches seches et des mauvaises herbes presentent aux alentours.

Contact: Dr. Noemi Stadler-Kaulich Phone: +591-72613037
E-mail: nstadlerkaulich@googlemail.com

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s